Des articles

Labyrinthe, partie 2

Labyrinthe, partie 2


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Labyrinthe

«De quel droit un homme a-t-il d'imposer sa religion à un autre? Le monde est-il meilleur pour tous ses martyrs? » ~ Esclarmonde

Nous continuons donc avec la conclusion passionnante de les dernières semaines mini-série en deux parties, Labyrinth. Alice est poursuivie par des attaquants peu recommandables et Carcassonne est pratiquement tombée.

La soeur maléfique Oriane envisage de trahir Alaïs en lui remettant les livres du Graal. Alice trouve le labyrinthe avec Will (Sebastian Stan) et entend une conversation entre la Marie Cecile (Claudia Gerini) et son assistant assassin Paul (Bernhard Schir).

Pendant ce temps, Trencavel (Tom Felton) est trahi dans un parlement et Oriane s’offre comme épouse à Guy D’Evreux (Tony Curran) en échange des deux livres sur le Graal. Pendant ce temps, Alaïs s'échappe pour tenter de retrouver Hariff. Trencavel préfère la mort à une évasion facile et à la trahison de son peuple.

Ce qui est génial dans cet épisode, c'est que toutes les histoires et les détails sont parfaitement liés à un excellent récit d'Audric (John Hurt). On apprend qu'Alice est une descendante directe d'Alaïs quand Audric produit l'anneau labyrinthe ayant appartenu à Alaïs. Nous apprenons que le Graal n’est pas chrétien et pas du tout une coupe. Le Graal peut prolonger la vie pendant des centaines d'années et Alice apprend des nouvelles surprenantes sur Hariif d'Audric.

Alaïs a une fille, trouve Hariff et vit paisiblement pendant un certain temps mais malheureusement, quelques années plus tard, les Croisés la retrouvent et elle doit à nouveau s'échapper pour protéger leur secret.

Les Croisés prennent enfin le contrôle du Sud et les Cathares sont raflés et se voient offrir la liberté s'ils se rétractent. Beaucoup choisissent la mort et la femme de chambre d’Alaïs prend sa vie pour faire croire à Oriane que le livre et Alaïs sont consumés par les incendies cathares. Son serviteur, Sajhe (Matthew Beard) l'aide à s'échapper et prend soin d'elle.

Audric raconte bien d'autres choses sur Alaïs à Alice alors qu'ils se rendent dans la grotte pour résoudre le mystère du labyrinthe et du Graal. Les dernières minutes de l'émission contiennent les révélations dramatiques habituelles, les armes à feu, la mort et, bien sûr, la romance.

Le bon: L'action et les scénarios étaient corrects. La série était suffisamment intéressante et la résolution n’était pas aussi prévisible que prévu. J'ai pu suspendre mon incrédulité et profiter de l'action. Dans cette partie, les scènes médiévales ont été prolongées et beaucoup plus agréables à regarder. De plus, John Hurt est toujours un régal à l'écran - sa trame de fond était géniale.

Le mauvais: Quelques lignes vraiment horribles et campy - chaque scène de mort semblait inclure un discours ringard. Exemple concret: «Alice, choisis l'amour». * Gags *. Certaines répliques étaient vraiment épouvantables et inutiles. Tout le monde n'a pas besoin de prononcer un discours Braveheart avant d'expirer.

L '«histoire d'amour» entre Alice et Will. Quelle histoire d'amour demandez-vous? Droit. Apparemment, il y en a un au cours de la dernière demi-heure de la série. Cela a semblé être jeté dans une bonne mesure quand il n’y en avait pas au début. C'était complètement forcé et n'ajouté rien à l'histoire autre que de rendre la fin super ringarde. Le pire, c'est que Will et Alice n'ont aucune chimie crédible. Cette histoire d'amour aurait pu être construite plus tôt ou complètement abandonnée. Le bourrer pendant les vingt dernières minutes de la série semblait être une mauvaise réflexion après coup.

Le point de vue de Peter: J'ai beaucoup apprécié le concept de cette mini-série de deux histoires - l'une dans le passé et l'autre dans le présent - et la façon dont elles sont liées. Les deux intrigues étaient convaincantes et intrigantes, bien qu'elles aient toutes deux souffert au début d'avoir trop de personnages dont vous deviez garder une trace. Au fur et à mesure que les personnages meurent, ce qui arrive souvent, les deux histoires deviennent plus ciblées. J'ai vraiment apprécié les nombreux personnages pervers ici, que ce soit Simon de Montfort ou le prêtre Paul Authie - c'est très amusant de les voir mentir et tuer! Dans l'ensemble, c'était quatre bonnes heures de télé.

Voir aussi la critique de Sandra sur la première partie de Labyrinth


Voir la vidéo: Scorpion maze with Traps hamster Police Pets in Hamster stories (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Beattie

    Vous n'êtes pas correcte. Je peux le prouver. Écrivez-moi en MP.

  2. Gurion

    Je ne peux pas participer à la discussion pour le moment - il n'y a pas de temps libre. Je reviendrai - j'exprimerai certainement mon opinion sur cette question.

  3. Zelig

    Je crois que vous faites une erreur. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.



Écrire un message