Des articles

Panzer III Ausf L

Panzer III Ausf L


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Panzer III Ausf L

Cette photo montre un Panzer III Ausf L traversant Toulouse en route vers les Pyrénées et la frontière espagnole pendant l'occupation allemande de Vichy en France. L'Ausf L peut être identifié par la combinaison du canon d'épaule et du blindage supplémentaire boulonné à l'avant de la superstructure.

Marquer cette page: Délicieux Facebook Trébucher

Char moyen Panzerkampfwagen III 1936-44, Bryan Perrett. Une bonne introduction pour quiconque s'intéresse au Panzer III, ce livre couvre le développement du char, la structure des forces panzer allemandes et sa carrière militaire, qui a vu le Panzer III passer du statut de char de combat principal du Troisième Reich à celui de sous-marin. -armé et sous-blindé [voir plus]


Panzer IV

Les Panzerkampfwagen IV (Pz.Kpfw. IV), communément appelé le Panzer IV, était un char moyen allemand développé à la fin des années 1930 et largement utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale. Sa désignation d'inventaire de munitions a été Sd.Kfz. 161.

Le Panzer IV était le char allemand le plus nombreux et le deuxième véhicule de combat blindé allemand entièrement chenillé de la Seconde Guerre mondiale. . Son châssis a également servi de base à de nombreux autres véhicules de combat, dont le canon d'assaut Sturmgeschütz IV, le chasseur de chars Jagdpanzer IV, le Wirbelwind canon antiaérien automoteur, et le Brummbär canon automoteur.

Le Panzer IV a servi sur tous les théâtres de combat impliquant l'Allemagne et a été le seul char allemand à rester en production continue tout au long de la guerre. Il a été conçu à l'origine pour le soutien de l'infanterie, tandis que le Panzer III similaire était destiné à combattre les véhicules de combat blindés. Cependant, alors que les Allemands faisaient face au redoutable T-34, le Panzer IV avait un plus grand potentiel de développement, avec un anneau de tourelle plus grand pour monter des canons plus puissants, donc les deux rôles ont changé. Il a reçu diverses mises à niveau et modifications de conception, destinées à contrer les nouvelles menaces, prolongeant sa durée de vie. Généralement, il s'agissait d'augmenter la protection blindée ou d'améliorer les armes, bien que pendant les derniers mois de la guerre, avec le besoin pressant de l'Allemagne de remplacer rapidement les pertes, les modifications de conception comprenaient également des simplifications pour accélérer le processus de fabrication.

Le Panzer IV a été partiellement remplacé par le char moyen Panther, qui a été introduit pour contrer le T-34 soviétique, bien qu'il ait continué à être un élément important des formations blindées allemandes jusqu'à la fin de la guerre. C'était le char le plus exporté en service allemand, avec environ 300 vendus à la Finlande, la Roumanie, l'Espagne et la Bulgarie. Après la guerre, la Syrie a acheté des Panzer IV à la France et à la Tchécoslovaquie, qui ont combattu lors de la guerre des Six Jours de 1967.


Le Panzer III allemand – un favori du début de la guerre

Pendant les deux premières années et demie de la Seconde Guerre mondiale et avant l'avènement du Panzer IV, le char moyen Panzer III, officiellement connu sous le nom de Panzerkampfwagen III, a servi de char de combat principal des forces allemandes.

Mais avec l'arrivée du char moyen soviétique T-34, qui offrait une combinaison exceptionnelle de vitesse, de puissance de feu, de blindage et de robustesse, le Panzer III a été contraint de se retirer, ouvrant la voie au Panzer IV amélioré.

Un char moyen allemand Panzerkampfwagen III Ausf J négociant la traversée d'une rivière en Russie pendant la DEUXIÈME GUERRE MONDIALE.

Cependant, le châssis robuste, fiable et durable du Panzer III a constitué la base de l'un des canons automoteurs les plus réussis de la Seconde Guerre mondiale, le chasseur de chars Sturmgeschütz III.

Le Panzer III a été développé selon les spécifications publiées par Heinz Guderian. Le département des armes de l'armée a élaboré des plans pour le char moyen sur la base des spécifications de Guderian, et des fabricants tels que Daimler-Benz, MAN SE, Krupp AG et Rheinmetall AG ont commencé à produire des prototypes.

Le premier modèle du Panzer III a été dévoilé en mai 1937 sous le nom d'Ausführung A. (Ausf. A), et deux ans plus tard, la production de masse a commencé.

Panzer III transportant de l'infanterie en mars 1942. Bundesarchiv, Bild CC-BY-SA 3.0

Les Panzer III ont été parmi les premiers chars à utiliser des suspensions à barre de torsion. Le Panzer III a été construit avec une tourelle à trois hommes, tout comme les chars britanniques Vickers Medium. Cette fonction permettait au commandant de se concentrer complètement lors de l'exécution des tactiques sur le terrain, et les Panzer III avaient donc un avantage au combat - très peu d'autres chars avaient des tourelles à trois hommes.

De sa première production de masse en 1939 à sa dernière en 1943, environ 5 775 Panzer III Ausf. Comme ont été produits, avec 14 variantes étiquetées A à N. L'Ausf. N, le dernier des Panzer III, a été conçu pour des rôles anti-infanterie et de secours. Il était équipé d'un canon KwK 37 L/24 de 7,35 cm, que les premiers Panzer IV utilisaient comme armement principal.

Panzer III. Par Bundesarchiv – CC BY-SA 3.0 de

Les Panzer III transportaient également une ogive antichar hautement explosive (HEAT) qui pouvait pénétrer des chars lourdement blindés. Cependant, ces munitions étaient strictement destinées à la défense.

En général, les Panzer III pesaient 23 tonnes et avaient un rapport poids/puissance de 12 ch/tonne. 296 chevaux étaient générés par son moteur Maybach HL 120 TRM 12 cylindres, et il pouvait se déplacer à une vitesse maximale de 25 mph.

Les premiers Panzer III avaient un blindage d'une épaisseur de 1,18 & 8243 ou moins, mais les modèles ultérieurs commençant par l'Ausf J ont vu leur épaisseur de blindage améliorée à près de 2 & 8243 tout autour.

Panzer III en Yougoslavie avec une antenne cadre frappante sur le compartiment moteur. Photo Bundesarchiv, Bild 101I-185-0137-14A : Grimm, Arthur : CC-BY-SA 3.0

Après leur mise en service, les Panzer III ont été largement utilisés pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils ont joué lors de l'invasion de la Pologne, de la chute de la France, de l'opération Barbarossa et de la bataille de Koursk en Union soviétique, et des campagnes d'Afrique du Nord. A l'époque des campagnes de Pologne et de France, ils étaient les meilleurs chars moyens de l'armée allemande.

Au cours de la campagne d'Afrique du Nord, ils affrontèrent les croiseurs M3 Stuarts et Crusader des forces alliées. Le Panzer III pouvait suffisamment engager ces chars, mais sa capacité était insuffisante contre les chars Matilda et les chars M3 Lee.

Panzer III et Rommel’s véhicule de commandement dans le désert. Par Bundesarchiv, Bild CC-BY-SA 3.0

Après les pertes et la défaite subséquente de l'armée allemande à la bataille de Koursk, les Panzer III ont été remplacés par les Panzer IV plus avancés et ont été chargés de rôles mineurs.

Ils ont été lentement retirés du service actif et à la fin de la guerre, les derniers d'entre eux avaient été envoyés dans des usines de chars allemands où leurs châssis de canons d'assaut ont été utilisés pour fabriquer le chasseur de chars allemand le plus largement produit et les canons automoteurs les plus performants. de la Seconde Guerre mondiale, les stuG III.

Soldats de la 2e SS Panzer Division, char Tigre I, en juin 1943. Photo : Bundesarchiv, Bild 101III-Zschaeckel-206-35 / Zschäckel, Friedrich / CC-BY-SA 3.0

Panzerkampfwagen III (Fl) (SdKfz 143 3) (Flammpanzer 1000 l tank) délivré dans la Wehrtechnische Studiensammlung Koblenz. Photo Rcboucher CC BY-SA 2.0

Flammpanzer III Sd.Kfz 141 3

Panzer III et IV sur le côté sud du saillant de Koursk au début de l'opération Citadelle. Par les archives RIA Novosti, image #4408 / N. Bode / CC-BY-SA 3.0

L'équipage d'un Panzer III de la 2e SS Panzer Division Das Reich se repose pendant une accalmie dans la bataille de Koursk sur le front de l'Est. Photo : Bundesarchiv, Bild 101III-Zschaeckel-208-25 / Zschäckel, Friedrich / CC-BY-SA 3.0

Panzer III en Pologne, 1939. Par Bundesarchiv – CC BY-SA 3.0 de

Les chars allemands Panzer Mk III avancent dans une ville tunisienne. Par Bundesarchiv – CC BY-SA 3.0 de

Panzer III avec Winter Whitewash – Eastern Front.

Un Panzer III avance dans le désert, avril 1941. Par Bundesarchiv – CC BY-SA 3.0 de

Panzer III de la 4e Panzer-Division à Maastricht lors de l'offensive sur le front ouest. Mai 1940. Par Bundesarchiv – CC BY-SA 3.0 de Panzer III en Afrique du Nord. Photo : Bundesarchiv, Bild 101I-783-0109-11 / Dörner / CC-BY-SA 3.0.

Panzer III allemand équipé d'un blindage complémentaire Schurzen en mouvement.

Panzer III allemand, au début de l'opération Barbarossa. Archives fédérales – CC-BY SA 3.0

La bataille de Koursk a été la plus grande bataille de chars de la Seconde Guerre mondiale, chaque camp déployant près de 3 000 chars (Bundesarchiv, Bild 101III-Merz-014-12A / Merz / CC-BY-SA 3.0 / Wikipedia)

Le Panzer III de la Division “Grossdeutschland” lance son lance-flammes. Union soviétique, 1943/44 [Bundesarchiv, Bild 101I-732-0114-16 / CC-BY-SA 3.0]. Une colonne de chars Panzer III sur le front de l'Est, juillet 1943. [Bundesarchiv, Bild 101I-219-0562A-06 / Scheffler / CC-BY-SA 3.0]. Un Panzer III Ausf M allemand se déplace sur une route poussiéreuse en Sicile, août 1943. [© IWM (MH 6341)] Panzer III spécialement modifié

Nordafrika, Panzer III à Fahrt


Variantes

La première variante de la série Panzer III était l'Ausf. Modèle B avec transmission améliorée pour corriger les problèmes antérieurs qui avaient lourdement handicapé l'Ausf. R. De même, l'Ausf. L'exemple C avait également introduit une transmission améliorée. Ce n'est qu'à l'Ausf. D que la série Panzer III avait également obtenu une mise à niveau de son blindage avec une coupole de commandant révisée. Pour éliminer complètement les problèmes de suspension, l'Ausf. E avait remplacé l'ancien système de suspension et avait été équipé d'une suspension à barre de torsion à la place. Cette nouvelle forme était beaucoup plus fiable et s'est avérée efficace sur le terrain. De plus, le moteur avait été plus puissant pour augmenter les performances. Le dernier changement principal était la possibilité de monter un nouveau canon principal de 50 mm.

S'appuyant sur le développement de l'Ausf. E, l'Ausf. F a reçu de nouveaux galets, le 50 mm comme armement, et de nouvelles caisses de munitions. Il faut cependant garder à l'esprit que de nombreux Panzer III n'ont pas reçu le canon de 50 mm initialement en production et l'ont reçu plus tard. Par exemple, l'Ausf. G qui est venu ensuite a eu sa deuxième mitrailleuse coaxiale retirée ainsi qu'une nouvelle coupole de commandant et une protection accrue pour le conducteur sous la forme d'une fente de vision modifiée. Le canon de 50 mm fut installé après que les 50 premiers exemplaires eurent été équipés du 37 mm. ΐ]  Pour mieux fonctionner dans le désert, l'Ausf. G a reçu des filtres à air spéciaux et d'autres équipements pour devenir l'Ausf. Modèle G (TP). En raison de l'heure à laquelle la variante suivante, l'Ausf. H avait servi, un accent clair sur la protection et l'armement supplémentaires a été vu. Cet exemple, produit en grande partie en 1941, avait aussi naturellement des voies plus larges et une transmission plus fiable pour accompagner la campagne du front de l'Est. Cela a été couplé avec les plaques de blindage supplémentaires de 30 mm ajoutées le long du char.

Un Panzer III avançant dans la neige, Union soviétique 1941

L'Ausf. Le modèle J de la série avait une fois de plus apporté une sérieuse mise à niveau dans son blindage, recevant jusqu'à 20 mm de plaque de blindage supplémentaire sur la partie avant de la coque. Cela faisait au maximum 70 mm de blindage avec les plaques espacées. Sa sous-variante, la J1, était quant à elle simplement un terme appliqué au modèle ultérieur Ausf. Js qui avait finalement reçu le canon L/60 à canon long de 50 mm. L'Ausf. L a rendu le canon L/60 standard et a ajouté 20 mm supplémentaires de blindage à la tourelle. Il, comme l'Ausf. G, avait un modèle (TP) produit avec des filtres à air améliorés pour les conditions désertiques. De manière unique, certains modèles d'Ausf. L étaient équipés de canons antichars PaK 38 (5 cm) à canon long. Les deux dernières variantes de chars normaux de la série étaient l'Ausf. M et Ausf. N. Alors que l'Ausf. M avait été conçu en grande partie pour simplifier la production, il avait également été autorisé à utiliser une armure de Schürzen. Pendant ce temps, l'Ausf. N avait été entièrement conçu pour être un véhicule de soutien d'infanterie. Il a reçu le canon court de 75 mm L/24 afin qu'il puisse efficacement servir le Tigre I dans les combats d'infanterie.

Les autres variantes de la série étaient en grande partie des variantes spécialisées telles que le char de commandement standard Panzerbefehlswagen III, le char d'observation d'artillerie Panzerbeobachtungswagen III et le char lance-flammes Flammpanzer III. Notamment, ce modèle était basé sur l'Ausf. châssis M et était alimenté par deux réservoirs, transportant au total environ 1 000 litres de propergol. Le temps d'utilisation opérationnel était de deux à trois secondes de rafales de flammes avec la possibilité d'utiliser le lance-flammes plusieurs fois. Ce modèle a été développé pour être utilisé dans l'opération Sea Lion et était censé pouvoir traverser le fond marin. Alors que l'opération a été annulée, ils ont ensuite été utilisés dans les rivières traversant le front de l'Est. Les toutes dernières variantes étaient les diverses conversions de canons d'assaut, comme le StuG III.


Le Panzer III a été développé dans les années 1930, dans le cadre de la nouvelle doctrine de combat blindée allemande. Destiné à combattre les chars et l'infanterie ennemis, le nouveau char est entré en production en 1936. Conçu par Daimler-Benz, c'était un char allemand traditionnel, avec des surfaces fortement inclinées, une superstructure carrée et une boîte de vitesses montée à l'avant. Les quatre premières variantes, Ausf. A à D, étaient des développements itératifs qui ont aidé les ingénieurs allemands à éliminer les défauts dans la conception et à itérer sur les technologies nécessaires à sa production, la première variante mature étant l'Ausf E, introduit en 1939. Initialement adéquat pour combattre les chars ennemis, le Panzer III a été remplacé par son grand frère, le Panzer IV, dans sa règle de combat de chars alors que les limites de sa conception devenaient apparentes.

Panzer III Ausf. L construit sur la conception d'Ausf. J/1. Le moderne 5 cm KwK 39 L/60 introduit par le J/1 a été rendu standard dans cette variante. Le blindage du char a également été amélioré, notamment par l'élimination des points faibles tels que les trappes et les visières sur les côtés de la tourelle. À partir de juin 1942, un total de 653 Panzer IIIL ont été produits.

En 1944, le Panzer III était une conception obsolète qui était un char léger à tous égards. Les unités qui n'étaient pas converties en StuG ont été envoyées aux écoles de chars comme véhicules d'entraînement. Leur improbable apparition en Normandie est le résultat de la réquisition de la 116. Panzer de leurs chars d'entraînement, afin de combler les lacunes de leur arsenal.


Panzer III Ausf. L – 1:72

Pour la CIM Escala 2009 à La Corogne, nous avons créé quelques Groupes d'Intérêt Spécial. Ce magnifique Panzer III est tombé entre mes mains. A l'époque j'étais pleinement impliqué dans les modèles aéronautiques et ne me sentais pas intéressé par ce nouveau groupe, d'ailleurs, je ne distinguais pas un Panzer III d'un IV.

Mais quelque chose s'est passé un samedi après-midi dans les locaux de l'association. Après avoir sorti des cartons pleins de travaux en cours, Miguel Ángel Fernández avait un Panzer III M prêt à être peint. J'ai été captivé par le modèle et il m'a surpris par son niveau de détail. Ensuite, je me suis souvenu d'avoir entendu de très bons commentaires de leurs chars à l'échelle 1/72. J'ai immédiatement pris la décision de m'en procurer un. La gentillesse de Miguel Ángel a recommandé le modèle Panzer III L. Après quelques jours, j'en avais déjà commandé un avec une commande faite par notre collègue Miguel Castro Urresti.

Modèle en plastique Revell’s

J'ai l'intention de faire un assemblage prêt à l'emploi d'un modèle de Panzer III Ausf. L : à ce moment-là je n'avais pas l'intention de l'assembler et de la peindre selon les instructions, en commençant par la péniche. À l'intérieur, en l'alignant avec l'ouverture de la tourelle, j'ai percé et mis un longeron avec un écrou de boulon à l'intérieur.

Cela me permettra de visser une vis pour maintenir la structure pendant le processus de finition et de peinture. Le processus d'assemblage est rapide grâce avant tout au bon ajustement des pièces.

Mais comme de nombreuses fois auparavant à ce stade, tenant toute la structure assemblée, la tentation resurgit et j'ai commencé à améliorer certaines pièces d'origine. Encore une fois, je modifie la proposition initiale d'un modèle rapide pour un projet à long terme. Allez, j'adore le scratch !


Spécifications Panzer III Ausf.H

Le Panzer III Ausf.J était très similaire au Panzer.III Ausf.G. Il était construit avec une tourelle équipée d'un canon de char 5 cm Kw.K 38 L/42. Il avait une épaisseur de blindage similaire et était propulsé par le même moteur essence/essence Maybach HL 120 TRM de 285 ch.
L'épaisseur de blindage de base à l'avant de la coque, à l'avant de la coque supérieure et à l'arrière du char était maintenant de 50 mm. Le glacis avant avait une épaisseur de 25 mm. Un blindage de 30 mm a été utilisé sur les côtés de la coque, à l'arrière et à l'avant de la coque inférieure. Le blindage à l'avant, sur les côtés et à l'arrière de la tourelle avait une épaisseur de 30 mm. Le manteau arrondi du canon avait 50 mm d'épaisseur. Au printemps 1941, une plaque de blindage supplémentaire a été ajoutée à l'intérieur de l'avant de la tourelle, la portant à un maximum de 57 mm par endroits.
Le châssis a été allongé pour créer une meilleure ventilation du compartiment moteur et des anneaux de remorquage. La conception des évents de frein avant blindés a été modifiée. La tourelle était équipée d'un ventilateur extracteur blindé sur le toit.
Le 5 cm KampfwagonKanone (Kw.K - tank gun) avait une longueur de 2100 mm (L/42) du museau à l'arrière de la culasse. Il avait une cadence de tir allant jusqu'à 20 coups par minute. Ceci a été réalisé en ayant une culasse semi-automatique qui s'est ouverte avant la fin du recul, a éjecté l'enveloppe usée et a permis le chargement rapide de l'obus suivant.
À partir de décembre 1941, le canon de char Kw.K L/60 de 5 cm avait une longueur de 3000 mm. Il a commencé à être installé à la place du canon de 5 cm Kw.K L/42, au fur et à mesure que les stocks arrivaient dans les usines. Ils ont été rebaptisés Panzer III Ausf.L. Les chars envoyés en Afrique du Nord avaient des évents blindés installés sur le pont moteur arrière. En avril 1941, des bacs de rangement ont commencé à être installés à l'arrière de la tourelle.
Utiliser l'apparence d'un blindage espacé sur les chars Panzer III n'est pas un moyen fiable d'identifier les différentes versions Ausf. Les chars Ausf.J de production tardive avaient un blindage espacé de 20 mm installé à l'avant de la tourelle et de la caisse. Certains chars plus anciens l'ont remis en place plus tard.

L'Ausf.J était un véritable pas en avant en raison de sa nouvelle coque légèrement plus grande et redessinée, avec un blindage accru jusqu'à 50 mm (1,97 in) à l'avant, et la variante J1 a reçu le 50 mm (1,97 in) KwK 38 L42 pistolet dès le départ, avec un nouveau masque. La mitrailleuse de coque a reçu un support de boule et la visière était également nouvelle. Ce premier Ausf.J (482 construit en 1941) a combattu avec la Vth Division à Kuban, en Ukraine, en mars 1942. Le canon court de 50 mm (1,97 in) a été remplacé par la version à canon long. En 1943, seule une poignée avait survécu.

Bien que presque tous les Panzer III aient été améliorés avec le canon L42, ce canon moyen n'a jamais donné satisfaction contre le blindage supérieur du KV-1 russe et le blindage à pente épaisse du T-34. L'introduction du nouveau pistolet est née de la volonté d'Hitler après la chute de la France, mais cette arme était disponible en petit nombre, de sorte que le Waffenamt a reporté son utilisation de près d'un an et demi. Le regretté J arriva juste à temps pour les Panzerdivisions allemandes épuisées, qui avaient déjà perdu la plupart de leur efficacité au combat. Le canon utilisait également des munitions plus longues, réduisant ainsi leur stockage de 90 à 84. La plupart ont servi jusqu'en 1944.


Panzer III Ausf. j

Le Panzerkampfwagen III (Panzer III) était un char moyen conçu et développé dans les années 1930 par l'Allemagne. Il a principalement servi pendant la Seconde Guerre mondiale et quelques conflits mineurs en dehors de la guerre mondiale. Son objectif principal était d'engager les blindés ennemis et de soutenir l'infanterie. Il était à l'origine équipé d'un canon de 37 mm, mais il fut rapidement surclassé par les T-34' soviétiques et les chars français se révélèrent difficiles à détruire. Pour maintenir la pertinence et la capacité de combat du Panzer III, le canon principal a d'abord été amélioré pour devenir le 50 mm L42, puis le 50 mm L60. Cette action a augmenté la longévité et l'utilisation du Panzer III, mais au rythme rapide du développement des chars, il ne pouvait pas suivre. L'accent a été mis sur le Panzer IV et le nouveau char Panther, de sorte que le Panzer III est effectivement devenu obsolète en tant que char de combat principal à la mi 1943.

Les Panzer III survivants ont été réduits à des rôles secondaires tels que des véhicules de commandement et de reconnaissance, des porte-munitions et l'entraînement des équipages. À la toute fin de la guerre, les Panzer III ont retrouvé le chemin de l'action alors que les alliés pénétraient profondément en Allemagne. Toutes les armes disponibles ont été utilisées par les Allemands dans la défense finale du Reich. Ainsi, en ce sens, les Panzer III ont servi de véhicule de première ligne du début de la guerre jusqu'à la fin.

Des prototypes ont été produits par Daimler-Benz, MAN, Krupp et Rheinmetall et les tests ont eu lieu en 1936. Daimler-Benz a gagné avec leur prototype et le premier Panzer III Ausf A deviendrait le premier modèle. Le premier Panzer III a été produit en mai 1937, bien que la production en série n'ait commencé qu'avec l'Ausf F en 1939. Le principal producteur du Panzer III était Alkett GmbH. Le Panzer III subira de nombreuses améliorations et une mise à niveau de la coque au milieu de la variante Ausf J, la dernière variante de la famille était l'Ausf N en 1942.

Notre reproduction

Notre Panzer III est une copie crédible d'un modèle J ultérieur avec le canon 50 mm L/60. Ce Panzer est apparu dans plusieurs films tels que la série Saints and Soldiers et War Pigs ainsi que de nombreuses démonstrations publiques, reconstitutions, spectacles aériens, événements publicitaires etc&hellip. Cette copie de Panzer III a été vendue au Ontario Regiment Tank Museum à Oshawa Ontario Canada et peut être vue là-bas.

Notre reproduction a été conçue pour correspondre aux spécifications dimensionnelles du Panzer III Ausf. J et est vraiment une copie de &ldquoMuseum Quality&rdquo.


Panzer III ausf N à Koursk

Publier par spitfire303 » 27 août 2009, 23:02

Je recherche des informations et des photos sur le Panzer III N pendant l'opération Koursk. Je sais qu'il y en avait certains attribués au régiment panzer 35 (4e division panzer). Je sais qu'il existe au moins une photo du n°125 mais je ne la trouve nulle part. Toute information ou image sera très utile.

Re: panzer III ausf N à Koursk

Publier par SIS 5 » 28 août 2009, 21:37

après avoir cherché un moment, j'ai trouvé des informations et des photos. Dans le livret polonais " 4 Dywizja Pancerna 1943 " par Andrzej Kinski, Tomasz Nowakowski, Mariusz Skotnicki et Robert Sawicki est l'information, que la 4e division panzer avait 9 PzKpfw III Ausf. N le 1er août 1943. Je posterai la photo d'un tel char dans ce livret. Le texte de la photo : "Un char moyen PzKpfw III Sd Kfz 141/2 Ausf. N du 1er bataillon 35e régiment Panzer août 1943".

Ensuite, j'ai trouvé deux photos de Panzer III type N, une capturée et une détruite, dans le livret russe "Kurskaja duga 5 ijulja - 23 avgusta 1943 g." par M. Kolomijets et M. Swirin. Le texte des deux photos : "Le char de soutien détruit PzKpfw III Ausf. N armé de 75mm KwK L/24" et "Les éclaireurs qui ont capturé et amené ce Pz Kpfw III Ausf. N aux positions soviétiques. Juillet 1943". Intéressant est le signe sur la tourelle du char détruit. Désolé, je ne le sais pas, mais je pense que c'est le signe d'un régiment de chars ou d'une division.
J'espère avoir pu aider un peu.

Re: panzer III ausf N à Koursk

Publier par spitfire303 » 28 août 2009, 23:00

vos informations et photos sont très utiles. Le deuxième véhicule est de la pz reg 3 / 2e division panzer. La dernière photo est la plus intéressante. Je me demande de quelle unité est le pz III.

Re: panzer III ausf N à Koursk

Publier par SIS 5 » 29 août 2009, 17:00

après avoir parcouru mes livres et livrets, j'ai trouvé d'autres photos du Panzer III type N que je posterai ici.
photo 1 : source : publications escadron/signal Armure numéro 24 : PzKpfw III en action. Je ne suis pas sûr, la source ne donne aucune information, mais la couleur du camouflage et le Pz IV en arrière-plan pourraient convenir.
photo 2 : source : Armes Militaria Magazine Hors-Serie No 38 : Koursk : L´offe´nsive allemande : une photo du Pz III capturé
photo 3 : source : « Unternehmen Zitadelle » de Janusz Piekalkiewicz : à ma connaissance c'est un char de la 2e division panzer

Re: panzer III ausf N à Koursk

Publier par SIS 5 » 29 août 2009, 18:34

Voici les trois prochaines photos :
photo 1 : source japonaise : Bataille de Koursk 2
photo 2 et 3 : Waffen-Arsenal Band 122 : Kampfpanzer III par Horst Scheibert : c'est un char du régiment panzer 11 de la 6e division panzer ( Op est une abréviation du nom du coronel von Oppeln-Bronikowski, le commandant de cette régiment)

Re: panzer III ausf N à Koursk

Publier par SIS 5 » 29 août 2009, 18:39

voici les deux dernières photos d'un Panzer III type N
source : Panzerkampfwagen III im Kampfeinsatz par Markus Zöllner (Tankograd Wehrmacht Special No 4005)
Information au char : Cette photographie, prise en 1943 près de Koursk en Russie, montre un Panzerkampfwagen III Ausführung N.

Re: panzer III ausf N à Koursk

Publier par spitfire303 » 29 août 2009, 21:37

Wow Bert je n'ai pas compté sur une telle aide ! Les photos du Pz IIIN sont vraiment difficiles à trouver. Merci beaucoup mec je t'en dois un !



Commentaires:

  1. Kigagami

    Je m'excuse d'avoir interféré ... Je suis ici récemment. Mais ce sujet est très proche de moi. Écrivez à PM.

  2. Tadhg

    Laissez les être!

  3. Tunleah

    Tous pas si simplement

  4. Tuzuru

    C'est dommage, mais il faut parfois changer de mode de vie. Et écrivez des messages aussi compétents.

  5. Lilian

    Phrase correcte

  6. Cerin

    Votre idée sera utile



Écrire un message