Des articles

Tête de taureau en bronze d'Urartu

Tête de taureau en bronze d'Urartu


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Taureau sacré

Il existe différentes croyances sur le bétail dans les sociétés et les religions, les vaches, les taureaux et les veaux étant vénérés à différentes étapes de l'histoire. En tant que tels, de nombreux peuples à travers le monde ont à un moment donné honoré les taureaux comme sacrés. Dans la religion sumérienne, Marduk est le « taureau d'Utu ». Dans l'hindouisme, le coursier de Shiva est Nandi, le taureau. Le taureau sacré survit dans la constellation du Taureau. Le taureau, qu'il soit lunaire comme en Mésopotamie ou solaire comme en Inde, fait l'objet de diverses autres incarnations culturelles et religieuses ainsi que de mentions modernes dans les cultures New Age.


Contenu

La sculpture de 7 100 livres (3 200 kg) [1] se trouve dans une médiane de circulation pavée de Broadway, juste au nord de Bowling Green. [3] La sculpture est adjacente au 26 Broadway à l'est et au 25 Broadway à l'ouest. [4] Il mesure 11 pieds (3,4 m) de haut [1] et mesure 16 pieds (4,9 m) de long. [2] Il représente un taureau, symbole d'optimisme financier agressif et de prospérité, appuyé sur ses hanches et la tête baissée comme s'il était prêt à charger. La sculpture est à la fois une destination touristique populaire, qui attire des milliers de personnes par jour, ainsi qu'un symbole de Wall Street et du Financial District, décrite comme « l'une des images les plus emblématiques de New York » [5] et un « icône de Wall Street". [6] Les enfants montent aussi fréquemment la sculpture. [7]

Dans Monuments en plein air de Manhattan : un guide historique, Dianne Durante décrit la sculpture :

Les Taureau La tête baissée, ses narines s'évasent et ses cornes terriblement longues et acérées sont prêtes à égorger, c'est une bête en colère et dangereuse. Le corps musclé se tord d'un côté et la queue est recourbée comme un cil : le Taureau est aussi énergique et en mouvement. [3]

La couleur bronze et la texture métallique dure de la surface de la sculpture soulignent la force brute de la créature. L'œuvre a été conçue et placée de manière à ce que les spectateurs puissent la contourner, ce qui suggère également que le propre mouvement de la créature est illimité – un point renforcé par la posture de torsion du corps du taureau, selon Durante.

Taureau qui charge, alors, montre une force agressive voire belliqueuse en mouvement, mais de manière imprévisible. [. ] [I]t n'est pas exagéré de dire que le thème est l'énergie, la force et l'imprévisibilité du marché boursier. [3]

Di Modica a dit au Nouvelles quotidiennes de New York en 1998:

Ce taureau fait partie d'une édition de cinq. . J'espère que les quatre autres iront dans des villes du monde entier, chaque fois que quelqu'un les achètera. [8]

Construction et installation Modifier

Le taureau a été coulé par la fonderie d'art Bedi-Makky à Greenpoint, Brooklyn. Di Modica a dépensé 360 000 $ pour créer, couler et installer la sculpture à la suite du krach boursier de 1987. [2] La sculpture était l'idée de Di Modica. Arrivé sans le sou aux États-Unis en 1970, Di Modica se sentait redevable à la nation de l'avoir accueilli et d'avoir permis sa carrière de sculpteur à succès. Taureau qui charge visait à inspirer chaque personne qui entrait en contact avec elle à continuer à se battre à travers les temps difficiles après le krach boursier de 1987. [9] Di Modica raconta plus tard au scribe d'art Anthony Haden-Guest « Mon objectif était de montrer aux gens que si vous voulez faire quelque chose en un instant, les choses sont très mauvaises, vous pouvez le faire. Vous pouvez le faire vous-même. c'était qu'il fallait être fort". [9]

Dans un acte d'art de guérilla, Bedi-Makky Art Foundry et Di Modica l'ont transporté par camion dans le Lower Manhattan. Le 15 décembre 1989, ils l'ont installé sous un sapin de Noël de 60 pieds (18 m) au milieu de Broad Street devant le bâtiment de la Bourse de New York comme cadeau de Noël aux New-Yorkais. Ce jour-là, des centaines de spectateurs se sont arrêtés pour le voir alors que Di Modica distribuait des copies d'un dépliant sur son œuvre. [2]

Les responsables du NYSE ont appelé la police plus tard dans la journée et le NYPD a saisi la sculpture et l'a placée dans une fourrière. [2] Le tollé public qui a suivi a conduit le Département des parcs et des loisirs de New York à le réinstaller à deux pâtés de maisons au sud de la Bourse, à Bowling Green, face à Broadway juste au nord de Whitehall Street. Taureau qui charge a été reconsacré à son nouvel emplacement avec une cérémonie le 21 décembre 1989. [10]

Propriété Modifier

La sculpture a techniquement un permis temporaire lui permettant de se tenir sur la propriété de la ville puisque la ville n'est pas propriétaire de la sculpture, mais l'autorisation temporaire dure depuis 1989, lorsque les responsables de la ville ont déclaré que le nouvel emplacement ne serait pas permanent. [10] L'art prêté est généralement limité à une exposition d'un an et bien que la ville n'achète pas d'art, elle accepte les dons. En 1993, Di Modica voulait vendre la statue pour récupérer les 320 000 $ de coût de fabrication. Cependant, il n'y avait qu'une seule offre majeure pour la statue : un hôtel à Las Vegas qui offrait 300 000 $. [11]

Un écrivain dans le Nouvelles quotidiennes de New York a écrit en 1998 que le placement de la statue « commençait à ressembler à un acarien permanent ». [8] Selon un article de Art mensuel, Di Modica, ainsi que des responsables et des New-Yorkais, "le considèrent comme une caractéristique permanente du Lower Manhattan". [12] En 2004, Di Modica a annoncé que Taureau qui charge était à vendre, à condition que l'acheteur ne le déplace pas de son emplacement. [1] [13] La sculpture est restée invendue en 2008. [14]

Di Modica a continué à détenir les droits d'auteur artistiques de la statue [1] et a intenté plusieurs poursuites contre des entreprises fabriquant des répliques. Par exemple, Di Modica a poursuivi Wal-Mart et d'autres sociétés en 2006 pour avoir vendu des répliques du taureau et l'avoir utilisé dans des campagnes publicitaires. [15] [16] Trois ans plus tard, Di Modica a poursuivi Random House pour avoir utilisé une photo du taureau sur la couverture d'un livre discutant de l'effondrement de la société de services financiers Lehman Brothers. [17]

Évolution en attraction touristique Modifier

Dès que la sculpture a été installée à Bowling Green, elle est devenue « un succès instantané ». [11] L'une des œuvres d'art les plus photographiées de la ville, elle est devenue une destination touristique dans le quartier financier. « Sa popularité ne fait aucun doute », un article de Le New York Times dit de l'œuvre d'art. "Les visiteurs posent constamment pour des photos autour." [1] Henry J. Stern, le commissaire des parcs de la ville lorsque la statue est apparue pour la première fois dans le quartier financier, a déclaré en 1993 : « Les gens sont fous du taureau. Il a captivé leur imagination. » [11] Adrian Benepe, un futur commissaire des parcs de la ville de New York, a déclaré en 2004, "C'est devenu l'une des statues les plus visitées, les plus photographiées et peut-être les plus aimées et reconnues de la ville de New York. Je dirais que c'est juste là-haut avec la Statue de la Liberté." [1] Un film de Bollywood de 2003, Kal Ho Naa Ho, En vedette Taureau qui charge dans une comédie musicale, un visiteur a déclaré à un journaliste que l'apparition du taureau dans le film était une raison de sa visite à New York. [5] Malgré la crise financière de 2007-2008, Taureau qui charge est resté une attraction touristique populaire. [14]

En plus de se faire photographier à l'avant du taureau, de nombreux touristes posent à l'arrière du taureau, près des gros testicules "pour des clichés sous un symbole indubitable de sa virilité". [14] Selon un article de 2002 dans Le Washington Post, "Les gens dans la rue disent qu'il faut frotter le nez, les cornes et les testicules du taureau pour avoir de la chance, disait le guide touristique Wayne McLeod au groupe dans le bus de Baltimore, qui le ferait étourdiment." [18] Un article de 2004 dans Le New York Times a déclaré: "Les passants ont frotté - à une lueur brillante - son nez, ses cornes et une partie de son anatomie qui, comme M. Benepe l'a dit avec précaution, 'sépare le taureau du boeuf.'" [1] Un journal de 2007 compte a convenu qu'un « rituel particulier » de manipulation des « orbes brillants » du scrotum de la statue semble être devenu une tradition. [5]

Le 7 mars 2017, une sculpture en bronze de Kristen Visbal, Fille sans peur, a été installé face Taureau qui charge. [19] Il a été chargé de faire de la publicité pour un fonds indiciel composé d'entreprises mixtes ayant un pourcentage relativement élevé de femmes parmi leurs cadres supérieurs et installé en prévision de la Journée internationale de la femme le lendemain. Il représente une fille de quatre pieds de haut, promouvant l'autonomisation des femmes. [20] Après que Di Modica eut déposé des plaintes concernant Fille sans peur, il a été supprimé en novembre 2018 et transféré à l'extérieur de la Bourse de New York. Une plaque avec des empreintes de pas a été placée sur le site original de Fille sans peur. [21]

En novembre 2019, les autorités municipales ont annoncé qu'elles souhaitaient déménager Taureau qui charge sur une place à l'extérieur de la Bourse de New York en raison de problèmes de sécurité à Bowling Green. [22] [23] Les fonctionnaires ont déclaré que parce que Taureau qui charge est situé sur une médiane de circulation avec de grandes foules, il était vulnérable aux attaques terroristes, citant des exemples tels que l'attaque au camion de 2017 sur la West Side Highway à proximité. [24] Le groupe communautaire local Downtown Alliance a soutenu la réinstallation, mais Di Modica s'y est opposé. [25] [26] Le New York City Department of Transportation (DOT) avait déposé une demande auprès de la New York City Public Design Commission (PDC) pour déménager Taureau qui charge, mais a par la suite retiré la demande, ce qui, selon un porte-parole de la ville, était dû à l'incertitude quant au nouvel emplacement. [27] [28] Les résidents du Manhattan Community District 1, qui comprend le Financial District, ont exprimé leur opposition à la relocalisation lors d'une réunion avec les responsables de la ville en mai 2020. À l'époque, des plans mis à jour prévoyaient Taureau qui charge être situé au coin de Broad Street et de Wall Street, au nord de Fille sans peur. [29] Le PDC a refusé d'approuver la relocalisation en juin 2020. [30] [31]

En 2010, un semblable Taureau qui charge La sculpture de Di Modica a été installée à Shanghai sur commande de l'autorité de la ville de Shanghai, elle est officieusement appelée la Bund Taureau. [32] Deux ans plus tard, Di Modica installe officieusement un autre Taureau qui charge sculpture à l'extérieur de la Bourse d'Amsterdam sur Beursplein, Amsterdam. [33]

En 2019, les Professional Bull Riders ont autorisé Di Modica à fabriquer une réplique à l'échelle de Taureau qui charge en tant que trophée pour le champion de leur événement majeur annuel Monster Energy PBR Unleash the Beast, le Monster Energy Buck Off au jardin Majeur. Il a été présenté pour la première fois lors de l'événement 2020 à João Ricardo Vieira. [34]

Marché de l'art Modifier

Di Modica a travaillé la majeure partie de sa carrière seul, depuis son studio de SoHo sans représentation. Dans les années 1990, l'œuvre de Di Modica avait atteint le statut d'icône mondiale, mais il a continué à travailler en dehors du marché de l'art formel. En 2000, il avait constitué une liste de riches collectionneurs privés. Il a mangé au Cipriani Downtown presque tous les jours alors qu'il était à New York, où il a rencontré de nouveaux clients et a diverti ses clients existants. [35]

Di Modica a mis le taureau de charge original de 16 pieds sur le marché en 2004 avec un prix demandé de 5 millions de dollars. [36] Joe Lewis, le milliardaire britannique et ex-propriétaire de Christies, a acheté plus tard la sculpture à la condition qu'il ne la déplace jamais de Bowling Green. Lewis a également acheté le reste de l'édition de 16 pieds qu'il a installé sur ses différents terrains de golf. [37] En 2012, Di Modica a rencontré le marchand d'art basé à Londres, Jacob Harmer, et a conclu peu de temps après son premier accord de représentation formel avec la concession de Harmer, Geist, basée à Mount Street, Mayfair. À partir de 2013, Harmer a commencé à documenter la vie de l'artiste, en commandant de nouvelles sculptures, en rachetant des œuvres historiques et en créant un marché mondial. [38]

En octobre 2018, la première œuvre majeure de Modica est arrivée aux enchères, une version en bronze poli de 6 pieds de Taureau qui charge chez Phillips London qui était le premier d'une édition de huit et marqué « 1987-89 ». La sculpture s'est vendue 309 000 £ (405 000 $). [39] En mars 2019, une version en acier inoxydable de Taureau qui charge est venu aux enchères chez Sotheby's New York et, malgré son mauvais état, s'est vendu pour 275 000 $. Dans Arturo Di Modica : Le dernier maître moderne, son représentant confirme avoir vendu des sculptures de 4 pieds jusqu'à 496 000 $. [40]

Taureau qui charge a souvent fait l'objet de critiques d'un point de vue anticapitaliste. Les manifestations d'Occupy Wall Street ont utilisé le taureau comme figure symbolique autour de laquelle orienter leurs critiques de la cupidité des entreprises. Une image de 2011 de Adbusters représentant un danseur posé dans une position d'attitude au sommet de la sculpture a été utilisé pour promouvoir les manifestations à venir. [41] Le premier rassemblement d'Occupy a eu lieu autour de la sculpture le 17 septembre 2011, avant de déménager au parc Zuccotti. [42] En raison des manifestations, le taureau a été entouré de barricades et gardé par la police [43] jusqu'en 2014. [44] [45]

Taureau qui charge a été comparé au veau d'or adoré par les Israélites lors de leur sortie d'Égypte. Pendant Occupy Wall Street à plusieurs reprises, un groupe interreligieux de chefs religieux a dirigé une procession d'une figure de veau d'or qui a été modelée sur le taureau. [46] [47] Une grande piñata en papier mâché réalisée par Sebastian Errazuriz pour un festival de design à New York en 2014 devait rappeler à la fois le veau d'or et Taureau qui charge. [48] ​​D'autres comparaisons avec le veau d'or ont été faites par des commentateurs religieux juifs et chrétiens. [49]

Vandalisme Modifier

En tant que symbole éminent de Wall Street et du capitalisme en général, Taureau qui charge a été la cible fréquente de vandalisme, en particulier comme acte de désobéissance civile. Peu de temps après l'effondrement de Lehman Brothers lors de la crise financière de 2008, le scrotum du taureau a été peint en bleu. [50] Avant une manifestation le 12 mai 2011, le taureau a été marqué à au moins deux endroits, y compris une fois de plus le scrotum, avec l'iconographie anarchiste "cercle-A", incitant le service de police de la ville de New York à installer temporairement barricades autour de la sculpture. [51] Les barrières sont revenues à l'automne lors des manifestations d'Occupy Wall Street et sont restées en place jusqu'au 25 mars 2014 [52] malgré une résolution unanime du conseil communautaire local affirmant qu'elles constituaient un danger pour les piétons. [53]

Le 14 septembre 2017, trois mois après que le président américain Donald Trump a officiellement annoncé le retrait des États-Unis de l'Accord de Paris sur le changement climatique, un artiste tentant de souligner le soutien populaire américain à l'accord a aspergé la tête de la sculpture d'un pigment bleu. [54] [55]

En 2019, Taureau qui charge a été vandalisé à deux reprises. Le 7 septembre, un homme de Dallas a frappé la sculpture avec un banjo, laissant une entaille importante dans la corne. [56] [57] Professional Bull Riders a fait don de l'argent de ses ventes de billets pour payer les réparations du klaxon, [58] et Di Modica est venu personnellement sur le site le mois suivant pour réparer sa création. [59] Puis, le 7 octobre, des militants d'Extinction Rebellion ont jeté du faux sang sur la sculpture et ont organisé une mort sur la place de la circulation environnante. [60] [61] En juin 2020, Taureau qui charge était recouvert d'une bâche et surveillé par la police pour le protéger des tentatives de vandalisme lors des manifestations de George Floyd à New York. [62]

L'histoire de la sculpture et de son sculpteur a été présentée dans le film documentaire italien de 2014 Le Toro de Wall Street, sorti à l'international sous le nom Le taureau qui charge. [63] Dans Monsieur Robot, Darlene Alderson (Carly Chaikin) est montrée en train de castrer la statue. [64] [65]

Charging Bull a figuré dans plusieurs films se déroulant à Manhattan, notamment Le grand court, le loup de Wall Street, le remake de 2012 de Arthur dans lequel Russell Brand et Luis Guzman respectivement en tant qu'Arthur et son majordome s'y écrasent avec une Batmobile alors qu'ils étaient habillés en Batman et Robin remettant au bovin une indemnité de départ géante, [66] et le plus célèbre dans L'apprenti sorcier, dans laquelle la sculpture prend vie et poursuit Nicolas Cage dans Broadway.


L'histoire derrière les statues de taureau chargeant et de fille intrépide de Lower Manhattan

Fearless Girl a une nouvelle place devant le NYSE

METTRE À JOUR: En 2018, Fearless Girl a été éloignée du Charging Bull et placé directement devant la Bourse de New York.

Des millions de touristes font la queue pour prendre des photos du taureau de bronze géant au pied de Broadway dans le centre-ville de Manhattan. Ses cornes et ses testicules en bronze reflètent l'éclat de millions de gommages pour les mains depuis 1989. Mais combien de ces visiteurs connaissent l'histoire réelle de la célèbre sculpture ? Ou l'histoire derrière l'ajout beaucoup plus court se tenant en face du taureau de charge ?

Dans cet article, nous examinerons de plus près :

L'artiste Arturo Di Modica est venu à New York en 1973 et a immédiatement attiré l'attention pour ses sculptures. Il avait déjà des adeptes dans son pays d'origine, l'Italie, d'abord dans sa petite ville sicilienne de Vittoria, puis à Florence, où il a étudié et ouvert un studio.

Après avoir rencontré le succès à SoHo, Di Modica a construit un nouveau studio sur Crosby Street, et c'est là qu'il a coulé sa célèbre sculpture Charging Bull. Di Modica était venu admirer l'esprit industrieux de sa ville d'adoption, et par les gens qui arrivaient quotidiennement, remplis d'optimisme et souvent, peu d'autre.

En 1987, le marché boursier s'est effondré un jour qui est devenu connu sous le nom de Black Monday (l'indice Dow Jones a chuté de 23% en une seule journée de négociation). Il a finalement rebondi (et a en fait terminé 1987 en hausse de 2,26 % pour l'année), et Di Modica voulait faire quelque chose pour honorer cette résilience.

Le produit fini de son hommage était le taureau de charge. Il lui a fallu deux ans pour terminer, puis, aux premières heures du matin du 15 décembre 1989, Di Modica et quelques amis ont chargé le taureau de bronze géant sur un camion à plateau et ont transporté la sculpture à la Bourse de New York. Ils l'ont déposé au milieu de la nuit sous un sapin de Noël qui avait été installé à l'extérieur de la Bourse.

Lorsque le jour s'est levé, les spectateurs et les médias du monde entier ont été bouche bée devant ce cadeau inattendu, qui pesait trois tonnes et demie et mesurait 18 pieds de long. Les dirigeants de la Bourse de New York n'étaient pas satisfaits et ont passé une journée entière à trouver comment déplacer l'énorme œuvre d'art de la « guérilla ».

Au moment où ils l'ont chargé sur un camion à plateau, le taureau surdimensionné avait attiré tellement d'attention que les gens partout dans le monde ont protesté contre son retrait, ce qui a poussé les fonctionnaires de la ville à intervenir. Charging Bull a été transféré dans son domicile permanent en face de Bowling Green (New York City's premier parc public), juste au sud de Wall Street.

L'artiste a offert la sculpture pour montrer son appréciation de l'esprit de New York qu'il considérait comme «l'antidote parfait au krach de Wall Street…». contre-symbole. Pour cette raison, le taureau a été bloqué au public pour la première fois de son histoire au début du mouvement Occupy Wall Street en 2011 (au lendemain de la «crise financière mondiale»). Les responsables de la ville craignaient que les frustrations ne soient éliminées du taureau et voulaient protéger ce qui était devenu un point de repère de la ville.

Si vous l'avez vu, alors vous le savez : c'est l'un des sites les plus visités, ainsi que l'une des sculptures publiques les plus photographiées de New York.

Mais après près de 30 ans au centre de l'attention, Charging Bull a eu de la compagnie.

Il s'agissait d'une autre statue de bronze (bien que de taille beaucoup plus petite) et d'un autre acte d'art de la guérilla, déposés en face du taureau le 7 mars 2017, la veille de la Journée internationale de la femme.

Ne mesurant que 50 pouces de haut et pesant 250 livres, Fearless Girl n'était pas à la hauteur du taureau de Di Modica, mais cela semblait être le but. Elle se tenait debout, les mains sur les hanches, le torse poussé avec assurance, face au taureau, sans peur de l'obstacle devant elle.

Fearless Girl est apparue peu de temps après la première Marche des femmes qui s'est propagée à travers le pays et le monde. L'ambiance était bonne pour une femme courageuse de se tenir symboliquement forte devant une icône masculine. #FearlessGirl a fait son apparition sur les réseaux sociaux et encore plus de touristes ont afflué à Bowling Green avec leurs Nikons et Canons.

Mais malgré sa popularité immédiate, tout le monde n'était pas ravi de cette nouvelle installation. Fearless Girl, créée par l'artiste Kristen Visbal, a été commandée par la gigantesque société de gestion d'actifs State Street Global Advisors. L'un de leurs objectifs était de pousser les sociétés financières à amener plus de femmes parmi les membres du conseil d'administration. Son deuxième objectif était essentiellement une campagne publicitaire pour un fonds indiciel de diversité des genres (un « ETF » négocié sous le symbole bien choisi, SHE).

Il était d'autant plus ironique que la même société financière qui avait mandaté Fearless Girl ait fini par régler une affaire judiciaire de discrimination fondée sur le sexe pour 5 millions de dollars. L'année dernière, l'affaire a été portée devant les tribunaux par des femmes cadres de State Street qui ont accusé l'entreprise de les sous-payer vis-à-vis de leurs homologues masculins.

La personne la plus contrariée par l'ajout de Fearless Girl était, bien sûr, Arturo Di Modica, qui désapprouvait la nature commerciale de la sculpture. Lors d'une conférence de presse, il a déclaré que son taureau bien-aimé, qui symbolisait «la liberté, la paix dans le monde, la force, le pouvoir et l'amour», était désormais devenu un objet de négativité. Il a demandé le retrait immédiat de Fearless Girl, mais le maire De Blasio, à la demande générale, a autorisé son maintien pendant au moins un an.


Musées d'art de Harvard / Musée Fogg | Musée Bush-Reisinger | Musée Arthur M. Sackler

Composition chimique : données ICP-MS/AAA de l'échantillon, Bronze :
Cu, 86,23 Sn, 13,41 Pb, 0,09 Zn, 0,004 Fe, 0,13 Ni, 0,07 Ag, 0,07 Sb, moins de 0,05 As, moins de 0,10 Bi, moins de 0,025 Co, moins de 0,01 Au, moins de 0,01 Cd, moins de 0,001

Observations techniques : La patine est brune et rouge. Une grande partie de la surface est un noir poli, probablement une patine moderne ou une couche de peinture. L'intérieur creux est vert avec des produits de corrosion rouges sous-jacents.

Le nettoyage mécanique a éliminé tous les produits de corrosion verts de l'extérieur, révélant des produits de corrosion rouges et des surfaces métalliques nues. La surface d'origine a été assez bien représentée dans ce processus, qui comprenait également un lissage et un polissage pour améliorer l'apparence. Une coloration noire a été ajoutée, probablement pour masquer des zones de métal nu, mais ces zones ont réapparu. Il y a des pertes de fabrication fragiles sur les deux oreilles et une corne. L'autre corne est perdue à l'exception d'une petite partie de sa base, qui reste dans son alvéole. L'adhésif et la peinture brune autour de la corne restante indiquent qu'elle peut avoir été lâche.

Des traces de gouttes de cire à l'intérieur indiquent que la tête a été réalisée par le procédé indirect à la cire perdue, le modèle en cire ayant été produit dans un moule. Des marques d'égouttement supplémentaires et plus fines à l'intérieur aux deux emplacements des cornes peuvent indiquer que les cornes ont été coulées. Une zone en retrait au bord inférieur du col aurait été connectée au vaisseau, et une petite partie du vaisseau reste attachée au bon côté gauche de cette jointure. Il existe des preuves de six broches utilisées pour sécuriser la jointure à l'avant du cou, et il y en a probablement d'autres situées sur toute la circonférence. Deux des broches sont intactes et mesurent 3 mm de diamètre. Le poil et les traits du taureau sont affinés et ont probablement été rehaussés après coulée par travail à froid.

Provenance Grenville L. Winthrop, New York, NY, (vers 1943), legs au Fogg Art Museum, 1943. Acquisition et droits Crédits Harvard Art Museums/Arthur M. Sackler Museum, Legs de Grenville L. Winthrop Année d'accession 1943 Numéro d'objet 1943.1321 Division Art asiatique et méditerranéen Contact [email protected] CETTE UVRE NE PEUT ÊTRE PRÊTÉE AUX CONDITIONS DE SON ACQUISITION AUX MUSÉES D'ART DE HARVARD. Les Harvard Art Museums encouragent l'utilisation des images trouvées sur ce site Web à des fins personnelles et non commerciales, y compris à des fins éducatives et universitaires. Pour demander un fichier de résolution supérieure de cette image, veuillez soumettre une demande en ligne. Descriptions Description Cet accessoire chaudron a la forme d'une tête de taureau. Il se caractérise par un toupet rectangulaire à trois niveaux, chaque niveau se compose de six longues mèches se terminant par une boucle festonnée. Chaque mèche est subdivisée en trois brins courbes. Le niveau le plus élevé, qui commence entre les cornes et tombe le long du cou, a des pétoncles aux deux extrémités. Les cornes creuses ont été créées séparément et ajoutées à la tête, il ne reste que des moignons des oreilles. Les yeux et les sourcils sont rendus en relief, avec des formes doucement modelées s'élevant à partir de contours profondément incisés. La bouche est essentiellement un sillon, et le début d'un fanon semble être indiqué sur le devant du cou. Les narines du taureau sont évasées et des veines surélevées partent des coins du toupet, traversent le nez et jusqu'aux yeux et aux narines. Le bord inférieur de la tête a un collier en retrait pour la fixation à son vaisseau. Historique des publications

George M.A. Hanfmann, "Quatre têtes de taureau urartiennes", Études anatoliennes (1956), Vol. 6, 205-213, p. 207-209, svp. 17.2, 18.2.

George M. A. Hanfmann et Donald P. Hansen, « Bronzes hittites et autres figurines du Proche-Orient au Fogg Art Museum », Türk Arkeoloji Dergisi (1956), Vol. 6, n° 2, 41-58, pp. 53-55, 57-58.

Dorothy W. Gillerman, éd., Grenville L. Winthrop : Rétrospective pour un collectionneur, ex. expo., Fogg Art Museum (Cambridge, 1969), p. 256 (liste de contrôle).

Kristin A. Mortimer et William G. Klingelhofer, Musées d'art de l'Université de Harvard : un guide des collections, Harvard University Art Museums et Abbeville Press (Cambridge et New York, 1986), p. 97, non. 106, ill.

Katherine Eremin et Josef Riederer, "Approches analytiques des bronzes anciens", Les bronzes anciens à travers une lentille moderne : Essais introductifs sur l'étude des bronzes antiques de la Méditerranée et du Proche-Orient, éd. Susanne Ebbinghaus, Harvard Art Museums (Cambridge, MA, 2014), 64-91, p. 69, fig. 3.3.

Henry Lie et Francesca Bewer, "Ex Aere Factum : Notes techniques sur les bronzes anciens", Les bronzes anciens à travers une lentille moderne : Essais introductifs sur l'étude des bronzes antiques de la Méditerranée et du Proche-Orient, éd. Susanne Ebbinghaus, Harvard Art Museums (Cambridge, MA, 2014), 38-63, pp. 52-53, fig. 2.9.

Susanne Ebbinghaus, "Les hommes de bronze--Coupes de bronze : le bronze à l'âge du fer", Les bronzes anciens à travers une lentille moderne : Essais introductifs sur l'étude des bronzes antiques de la Méditerranée et du Proche-Orient, éd. Susanne Ebbinghaus, Harvard Art Museums (Cambridge, MA, 2014), 146-69, pp. 161-62, fig. 7.9.

Susanne Ebbinghaus, éd., Les bronzes anciens à travers une lentille moderne : Essais introductifs sur l'étude des bronzes antiques de la Méditerranée et du Proche-Orient, Harvard Art Museum/Yale University Press (Cambridge, MA, 2014), pp. 52-53, fig. 2,9 p. 69, fig. 3.3 p. 161-162, fig. 7.9

Re-View: S422 Art & Numismatique Ancien & Byzantin, Harvard Art Museums/Arthur M. Sackler Museum, Cambridge, 04/12/2008 - 06/18/2011

32Q : 3440 Proche-Orient, Musées d'art de Harvard, 16/11/2014 - 01/01/2050

Ce dossier a été examiné par le personnel de conservation mais peut être incomplet. Nos dossiers sont fréquemment révisés et améliorés. Pour plus d'informations, veuillez contacter la Division de l'art asiatique et méditerranéen à [email protected]

En créant votre compte Harvard Art Museums, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de confidentialité.


7. ébullition

Lors de l'exécution par ébullition, le criminel était déshabillé puis jeté dans un chaudron plein de liquide bouillant, ou de liquide froid qui était ensuite chauffé jusqu'à ébullition. Parfois, le bourreau contrôlait la vitesse d'ébullition en élevant et en abaissant la victime jusqu'au chaudron à l'aide d'un système de cordes.

L'ébullition du bandit japonais Goemon Ishikawa

Le liquide utilisé peut être de l'eau, de l'huile, du goudron, de l'acide, de la cire, du vin ou encore du plomb fondu. Bien qu'elle ne soit pas aussi courante que de nombreuses méthodes d'exécution antérieures, dans le passé, l'ébullition à mort a été pratiquée dans de nombreuses régions d'Europe et d'Asie. La mort a été causée par de graves brûlures causées par le liquide bouillant, détruisant progressivement la peau, les tissus adipeux, les muscles exposés et formant finalement des brèches dans les principales artères et veines. Une alternative à l'ébullition a été réalisée en utilisant une grande casserole peu profonde, contenant de l'huile bouillante, du goudron ou du plomb, faisant frire efficacement la personne à mort. Sous le règne du roi Henri VIII, il s'agissait d'un châtiment spécialement réservé aux empoisonneurs.


Empire du Japon (à partir de 1868)

Empereur MutsuhitoPériode Meiji - 明治 (1868-1912)

Réforme 1870 - Monnaie décimaleYen japonais=100 sen Sen=10 rin (1870-1947)


Dollar commercial 1877 (1875-1877)
argent 0,900
Diamètre 38,58 mm. Poids 27,22 g.
DOLLAR DE COMMERCE / couronne de fleurs, fleur de chrysanthème sur le dessus
MEIJI 10 ANS GRAND JAPON / 420 CÉRÉALES. DOLLAR COMMERCIAL. 900 FINE / dragon dans un cercle perlé
Y#14
Valeur de la pièce - 1000-2000 $


1 yen 1870
argent 0,900
Diamètre 38,50 mm. Poids 26,96 g.
GRAND JAPON / 1 YEN MEIJI 3 ANS / dragon dans un cercle perlé
Cimier Sunburst dans un cercle et une couronne de perles, chrysanthème au-dessus
Y#5
Valeur de la pièce - 500-600 $


1 yen 1886 (1874-1887)
argent 0,900
Diamètre 38,60 mm. Poids 26,96 g.
1 YEN / couronne de fleurs, fleur de chrysanthème sur le dessus
GRAND JAPON / 416 UN YEN 900 MEIJI 19 ANS / dragon dans un cercle perlé
Y#A25.2
Valeur de la pièce - 100-200 $


1 yen 1891 (1886-1912)
argent 0,900
Diamètre 38,10 mm. Poids 26,96 g.
taille réduite
1 YEN / couronne de fleurs, fleur de chrysanthème sur le dessus
GRAND JAPON / 416 UN YEN 900 MEIJI 24 ANS / dragon dans un cercle perlé
Y#A25.3
Valeur de la pièce - 100-200 $


50 sen 1870 (1870-1871)
argent 0,800
Diamètre 31,50 mm. Poids 12,50 g.
21 millimètres. cercle de points autour du dragon
GRAND JAPON / 50 SEN MEIJI 3 ANS / dragon dans un cercle perlé
Cimier Sunburst dans un cercle et une couronne de perles, chrysanthème au-dessus
Y#4
Valeur de la pièce - 40-60 $


50 ans 1871
argent 0,800
Diamètre 31,00 mm. Poids 12,50 g.
19 millimètres. cercle de points autour du dragon
GRAND JAPON / 50 SEN MEIJI 4 ANS / dragon dans un cercle perlé
Cimier Sunburst dans un cercle et une couronne de perles, chrysanthème au-dessus
Y#4a.1
Valeur de la pièce - 100-150 $


50 sen 1900 (1873-1905)
argent 0,800
Diamètre 30,50 mm. Poids 13,48 g.
50 SEN / couronne de fleurs, fleur de chrysanthème sur le dessus
GRAND JAPON / 50 SEN MEIJI 30 ANS / dragon dans un cercle perlé
Y#25
Valeur de la pièce - 25-35 $


50 septembre 1909 (1906-1912)
argent 0,800
Diamètre 27,27 mm. Poids 10,10 g.
50 SEN / couronne de fleurs, fleur de chrysanthème sur le dessus
GRAND JAPON / 50 SEN MEIJI 42 ANS / sunburst dans le cercle des cerisiers en fleurs
Y#31
Valeur de la pièce - 10-15 $


20 septembre 1870 (1870-1871)
argent 0,800
Diamètre 24,00 mm. Poids 5,00 g.
GRAND JAPON / 20 SEN MEIJI 3 ANS / dragon dans un cercle perlé
Cimier Sunburst dans un cercle et une couronne de perles, chrysanthème au-dessus
Y#3
Valeur de la pièce - 20-30 $


20 septembre 1897 (1873-1905)
argent 0,800
Diamètre 23,50 mm. Poids 5,39 g.
20 SEN / couronne de fleurs, fleur de chrysanthème sur le dessus
GRAND JAPON / 20 SEN MEIJI 30 ANS / dragon dans un cercle perlé
Y#24
Valeur de la pièce - 15-20 $


20 septembre 1910 (1906-1911)
argent 0,800
Diamètre 20,30 mm. Poids 4,05 g.
20 SEN / couronne de fleurs, fleur de chrysanthème sur le dessus
GRAND JAPON / 20 SEN MEIJI 43 ANS / sunburst dans le cercle des cerisiers en fleurs
Y#30
Valeur de la pièce - 8-10 $


10 septembre 1870
argent 0,800
Diamètre 17,60 mm. Poids 2,50g.
GRAND JAPON / 10 SEN MEIJI 3 ANS / dragon dans un cercle perlé
Cimier Sunburst dans un cercle et une couronne de perles, chrysanthème au-dessus
Y#2
Valeur de la pièce - 30-40 $


10 septembre 1896 (1873-1906)
argent 0,800
Diamètre 17,60 mm. Poids 2,70 g.
10 SEN / couronne de fleurs, fleur de chrysanthème sur le dessus
GRAND JAPON / 10 SEN MEIJI 29 ANS / dragon dans un cercle perlé
Y#23
Valeur de la pièce - 10-12 $


10 septembre 1911 (1907-1912)
argent 0,720
Diamètre 17,60 mm. Poids 2,25 g.
10 SEN / couronne de fleurs, fleur de chrysanthème sur le dessus
GRAND JAPON / 10 SEN MEIJI 44 ANS / sunburst dans le cercle des cerisiers en fleurs
Y#29
Valeur de la pièce - 6-8 $


5 sen 1870 (1870-1871)
argent 0,800
Diamètre 16,20 mm. Poids 1,25 g.
GRAND JAPON / 5 SEN MEIJI 3 ANS / dragon dans un cercle perlé
Sunburst crest within beaded circle and wreath, chrysanthemum above
Y#1
Coin value - $80-120


5 sen 1871
silver 0.800
Diameter 16.20 mm. Weight 1.25 g.
5 SEN / GREAT JAPAN / MEIJI 4 YEAR
Sunburst crest within beaded circle and wreath, chrysanthemum above
Y#6.1
Coin value - $30-50


5 sen 1875 (1873-1892)
silver 0.800
Diameter 15.20 mm. Weight 1.35 g.
5 SEN / wreath of flowers, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / 5 SEN MEIJI 8 YEAR / dragon within beaded circle
Y#22
Coin value - $20-30


5 sen 1890 (1889-1897)
copper-nickel
Diameter 20.60 mm. Weight 4.70 g.
5 / GREAT JAPAN / MEIJI 23 YEAR
5 SEN / 5 SEN / chrysanthemum crest (Imperial Seal)
Y#19
Coin value - $5-6


5 sen 1905 (1897-1905)
copper-nickel
Diameter 20.60 mm. Weight 4.67 g.
5 SEN
GREAT JAPAN / 5 SEN MEIJI 38 YEAR / chrysanthemum crest (Imperial Seal)
Y#21
Coin value - $6-8


2 sen 1876 (1873-1877)
bronze
Diameter 31.80 mm. Weight 14.30 g.
2 SEN / wreath of flowers, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / 2 SEN MEIJI 9 YEAR / dragon with square scales within beaded circle
Y#18.1
Coin value - $4-5


2 sen 1880 (1877-1892)
bronze
Diameter 31.80 mm. Weight 14.30 g.
2 SEN / wreath of flowers, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / 2 SEN MEIJI 13 YEAR / dragon with V-scales within beaded circle
Y#18.2
Coin value - $3-4


1 sen 1876 (1873-1877)

le cuivre
Diameter 27.90 mm. Weight 7.13 g.
1 SEN / wreath of flowers, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / 1 SEN MEIJI 9 YEAR / dragon with square scales within beaded circle
Y#17.1
Coin value - $3-4


1 sen 1886 (1880-1892)
le cuivre
Diameter 27.90 mm. Weight 7.13 g.
1 SEN / wreath of flowers, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / 1 SEN MEIJI 19 YEAR / dragon with V-scales within beaded circle
Y#17.2
Coin value - $3-4


1 sen 1901 (1898-1902)
bronze
Diameter 27.90 mm. Weight 7.13 g.
1 SEN / rice wreath
GREAT JAPAN / 1 SEN MEIJI 34 YEAR / sunburst within beaded circle
Y#20
Coin value - $8-12


1/2 sen 1876 (1873-1877)
le cuivre
Diameter 22.20 mm. Weight 3.56 g.
1/2 SEN / wreath of flowers, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / 1/2 SEN MEIJI 9 YEAR / dragon with square scales within beaded circle
Y#16.1
Coin value - $4-6


1/2 sen 1877 (1877-1892)
le cuivre
Diameter 22.20 mm. Weight 3.56 g.
1/2 SEN / wreath of flowers, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / 1/2 SEN MEIJI 10 YEAR / dragon with V-scales within beaded circle
Y#16.2
Coin value - $2-3


1 rin 1874 (1873-1884)
le cuivre
Diameter 15.75 mm. Weight 0.91 g.
1 RIN
GREAT JAPAN / 1 RIN MEIJI 7 YEAR / chrysanthemum flower
Y#15
Coin value - $10-15

Emperor YoshihitoTaishō period - 大正 (1912-1926)


1 yen 1914
silver 0.900
Diameter 38.10 mm. Weight 26.96 g.
reduced size
1 YEN / wreath of flowers, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / 416 ONE YEN 900 TAISHO 3 YEAR / dragon within beaded circle
Y#38
Coin value - $100-150


50 sen 1912
silver 0.800
Diameter 27.27 mm. Weight 10.13 g.
50 SEN / wreath of flowers, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / 50 SEN TAISHO FIRST YEAR / sunburst within cherry blossom circle
Y#37.1
Coin value - $20-30


50 sen 1917 (1913-1917)
silver 0.800
Diameter 27.27 mm. Weight 10.13 g.
50 SEN / wreath of flowers, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / 50 SEN TAISHO 6 YEAR / sunburst within cherry blossom circle
Y#37.2
Coin value - $15-20


50 sen 1924 (1922-1926)
silver 0.720
Diameter 23.80 mm. Weight 4.95 g.
50 SEN / two phoenix, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / TAISHO 13 YEAR / sunburst within cherry blossom circle
Y#46
Coin value - $5-7


10 sen 1912
silver 0.720
Diameter 17.60 mm. Weight 2.25 g.
10 SEN / wreath of flowers, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / 10 SEN TAISHO FIRST YEAR / sunburst within cherry blossom circle
Y#36.1
Coin value - $20-25


10 sen 1917 (1913-1917)
silver 0.720
Diameter 17.60 mm. Weight 2.25 g.
10 SEN / wreath of flowers, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / 10 SEN TAISHO 6 YEAR / sunburst within cherry blossom circle
Y#36.2
Coin value - $6-8


10 sen 1925 (1920-1926)
copper-nickel
Diameter 22.10 mm. Weight 3.75 g.
10 SEN / paulownia foliage, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / TAISHO 14 YEAR / sacred mirror around hole
Y#45
Coin value -


5 sen 1919 (1917-1920)
copper-nickel
Diameter 20.60 mm. Weight 4.28 g.
5 SEN / paulownia foliage, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / TAISHO 8 YEAR / sacred mirror around hole
Y#43
Coin value - $10-20


5 sen 1922 (1920-1923)
copper-nickel
Diameter 19.10 mm. Weight 2.63 g.
5 SEN / paulownia foliage, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / TAISHO 11 YEAR / sacred mirror around hole
Y#44
Coin value -


1 sen 1914 (1913-1915)
bronze
Diameter 27.80 mm. Weight 7.13 g.
1 SEN / rice wreath
GREAT JAPAN / 1 SEN TAISHO 3 YEAR / sunburst within beaded circle
Y#35
Coin value - $7-10


1 sen 1919 (1916-1924)
bronze
Diameter 23.00 mm. Weight 3.75 g.
1 SEN / flowers wreath
GREAT JAPAN / TAISHO 8 YEAR / paulownia crest flanked by cherry blossom
Y#42
Coin value -


5 rin 1916 (1916-1919)
bronze
Diameter 18.80 mm. Weight 2.10 g.
5 RIN / flowers wreath
GREAT JAPAN / TAISHO 5 YEAR / paulownia crest flanked by cherry blossom
Y#41
Coin value - $3-4

Emperor HirohitoShōwa period - 昭和 (1926-1989)

1926-1947


50 sen 1929 (1928-1938)
silver 0.720
Diameter 23.80 mm. Weight 4.95 g.
50 SEN / two phoenix, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / SHOWA 4 YEAR / sunburst within cherry blossom circle
Y#50
Coin value - $5-7


50 sen 1946 (1946-1947)
laiton
Diameter 23.50 mm. Weight 4.50 g.
50 SEN / JAPANESE GOVERNMENT / SHOWA 21 YEAR / stalks of wheat and
rice flanked by fish
50 SEN / phoenix, chrysanthemum flower on top
Y#67
Coin value -


50 sen 1948 (1947-1948)
laiton
Diameter 19.00 mm. Weight 2.80 g.
50 / STATE OF JAPAN / SHOWA 23 YEAR
50 SEN / cherry blossom wreath, chrysanthemum flower on top
Y#69
Coin value - <$1


10 sen 1932 (1927-1932)
copper-nickel
Diameter 22.17 mm. Weight 3.75 g.
10 SEN / paulownia foliage, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / SHOWA 7 YEAR / sacred mirror around hole
Y#49
Coin value - $2-3


10 sen 1934 (1933-1937)
nickel
Diameter 22.00 mm. Weight 4.02 g.
10 SEN / paulownia on bottom, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / SHOWA 9 YEAR / cherry blossom
Y#54
Coin value - $2-3


10 sen 1938 (1938-1940)
aluminum-bronze
Diameter 22.00 mm. Weight 4.00 g.
10 SEN / sun rays and waves, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / SHOWA 13 YEAR / paulownia crest and cherry blossom
Y#58
Coin value -


10 sen 1940 (1940-1941)
aluminum
Diameter 22.00 mm. Weight 1.50 g.
10 SEN / paulownia foliage, chrysanthemum flower
GREAT JAPAN / SHOWA 15 YEAR / cherry blossom
Y#61.1
Coin value - <$1


10 sen 1942 (1941-1943)
aluminum
Diameter 22.00 mm. Weight 1.20 g.
10 SEN / paulownia foliage, chrysanthemum flower
GREAT JAPAN / SHOWA 17 YEAR / cherry blossom
Y#61.2
Coin value - <$1


10 sen 1943
aluminum
Diameter 22.00 mm. Weight 1.00 g.
10 SEN / paulownia foliage, chrysanthemum flower
GREAT JAPAN / SHOWA 18 YEAR / cherry blossom
Y#61.3
Coin value - <$1


10 sen 1944
tin-zinc
Diameter 19.00 mm. Weight 2.40 g.
10 SEN / paulownia on bottom, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / SHOWA 19 YEAR
Y#64
Coin value - <$1


10 sen 1945 (1945-1946)
aluminum
Diameter 22.00 mm. Weight 1.00 g.
10 / JAPANESE GOVERNMENT / SHOWA 20 YEAR / cherry blossom
10 SEN / two rice stalks, chrysanthemum flower on top
Y#68
Coin value - <$1


5 sen 1932
copper-nickel
Diameter 19.10 mm. Weight 2.63 g.
5 SEN / paulownia foliage, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / SHOWA 7 YEAR / sacred mirror around hole
Y#48
Coin value - $8-12


5 sen 1934 (1933-1938)
nickel
Diameter 19.00 mm. Weight 2.80 g.
5 SEN / bird undo rays of sun, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / SHOWA 9 YEAR / cherry blossom
Y#53
Coin value - $3-4


5 sen 1939 (1938-1940)
aluminum-bronze
Diameter 19.00 mm. Weight 2.80 g.
5 SEN / paulownia on bottom, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / SHOWA 13 YEAR / cherry blossom
Y#57
Coin value -


5 sen 1941 (1940-1941)
aluminum
Diameter 19.00 mm. Weight 1.20 g.
5 SEN / chrysanthemum within clouds
GREAT JAPAN / SHOWA 16 YEAR / bird
Y#60
Coin value - <$1


5 sen 1942 (1941-1942)
aluminum
Diameter 19.00 mm. Weight 1.00 g.
5 SEN / chrysanthemum within clouds
GREAT JAPAN / SHOWA 17 YEAR / bird
Y#60a
Coin value - <$1


5 sen 1943
aluminum
Diameter 19.00 mm. Weight 0.80 g.
5 SEN / chrysanthemum within clouds
GREAT JAPAN / SHOWA 18 YEAR / bird
Y#60b
Coin value - <$1


5 sen 1944
tin-zinc
Diameter 17.00 mm. Weight 1.95 g.
5 SEN / paulownia on bottom, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / SHOWA 19 YEAR
Y#63
Coin value - <$1


5 sen 1946 (1945-1946)
tin-zinc
Diameter 17.00 mm. Weight 2.00 g.
5 / JAPANESE GOVERNMENT / SHOWA 21 YEAR / paulownia on both sides
5 SEN / bird, chrysanthemum flower on top
Y#65
Coin value - <$1


1 sen 1937 (1927-1938)
bronze
Diameter 23.00 mm. Weight 3.75 g.
1 SEN / flowers wreath
GREAT JAPAN / SHOWA 12 YEAR / paulownia crest flanked by cherry blossom
Y#47
Coin value -


1 sen 1938
bronze
Diameter 23.00 mm. Weight 3.75 g.
1 SEN / sacred mirror within wave-like wreath, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / SHOWA 13 YEAR / bird within clouds flanked by cherry blossom
Y#55
Coin value - <$1


1 sen 1939 (1938-1940)
aluminum
Diameter 17.00 mm. Weight 0.90 g.
1 SEN / sacred mirror within wave-like wreath, chrysanthemum flower on top
GREAT JAPAN / SHOWA 14 YEAR / bird within clouds flanked by cherry blossom
Y#56
Coin value - <$1


1 sen 1941 (1941-1943)
aluminum
Diameter 16.00 mm. Weight 0.65 g.
1 / GREAT JAPAN / SHOWA 16 YEAR
1 SEN / mount Fuji, chrysanthemum flower on top
Y#59
Coin value - <$1


1 sen 1943
aluminum
Diameter 16.00 mm. Weight 0.55 g.
1 / GREAT JAPAN / SHOWA 18 YEAR
1 SEN / mount Fuji, chrysanthemum flower on top
Y#62a
Coin value - <$1


1 sen 1944 (1944-1945)
tin-zinc
Diameter 15.00 mm. Weight 1.30 g.
1 SEN / chrysanthemum flower
GREAT JAPAN / SHOWA 19 YEAR
Y#62
Coin value - <$1


Cow Meaning in Different Cultures

The Mother

As a symbol of nurturing, power, and fertility, the cow has been closely associated to the concept of Mother Earth in many cultures. For hundreds of years, cows have been very generous with their life force and have always behaved in a selfless manner that their symbol is married to the concept of provision. The cow totem is connected to the Earth, nature, and reproduction, much like the bull .

Because of their maternal auras, “new beginnings” or birth are also associated with cows. They depict the beautiful cycle of life from pregnancy, giving birth, taking care of their offspring, and as a medium for new life. They’re also a lunar symbol connected to the feminine side or yin of the Yin-Yang dynamic. They signify a grounding kind of sustenance, but also with abundance and prestige as they have an important role in the course of living.

Egyptian Mythos

The cow was also seen as the mother of Sun, the symbol of richness, fertility, and renewal. Ahet, one of the Egyptian goddesses is portrayed as a revered cow holding a solar disc in between her horns, while the goddess Nut is represented as a cow with four stars on her belly. This signifies the Earth’s four cosmic quadrants and the different flavors they stream in each respective corner.

The ancient goddess, Hathor is worshipped as the Great Mother of joy and nourisher of all things. She’s personified as a young woman, gentle and receiving, the goddess of dancing and music. She’s also seen as the embodiment of the Milky Way as our galaxy is portrayed as the milk flowing from the udders of a divine cow. She was responsible for nourishing the pharaoh with her milk. As an emblem of royalty, Hathor is the faith in survival, the spirit of trees, the ruler of the sky, and the Queen of the World of the dead.

Hindu and Buddhist Beliefs

Going back to 4,000 years ago during the early Indo-European pastoral communities in India, the cow is as important as it is to them today. Cows are regularly seen in towns and countries where 80.5 percent of the population are Hindus. According to the State Department, cows are well-respected and protected that if you’re seen hitting a cow in a traffic accident, you’ll be attacked and have your car burned. It is considered the most sacred animal in India and Buddhists see the cow symbolizing calmness and holiness.

One of the pillars of Hindu beliefs is the ahimsa principle that’s represented by cows. It teaches Hindus to not bring harm onto other living beings. So, the cow’s image of gentleness and being grounded and connected to nature perfectly exemplifies what the ahimsa is all about. Although it means that the majority of Hindus are vegetarian, the cow’s milk is still used for dairy products playing a huge part in their diet.

The cow dung and urine also have roles as they’re used for fuel, for building, and for ritual purposes. Cows only take food and water, and nothing else. But, what they give is the gift of milk, meat, and clothing. There’s also a Hindu deity personifying the cow. Kamadhenu’s name is derived from the Sanskrit word “kama” which means desire, and “dhenu” meaning milk cow. She is the goddess of cows that provide milk, butter, and ghee, for sacred ceremonies.


Bronze Bull Head from Urartu - History

The hindi version of the website is under construction.

The beginning of stone sculpture in India goes back to a very remote age. The excavations carried out in 1924, at the ruins of Mohenjodaro on the Indus river and Harappa in the Punjab, brought to light a highly developed urban civilization, archaeologically known as the Indus Valley or Harappan Culture. It flourished from C.2500 B.C. to 1500 B.C. These ancient cities had a systematic lay-out, wide roads, spacious houses made of bricks, and an underground drainage system, somewhat like our own. People worshipped the Mother Goddess or Goddess of fertility. Trade and cultural contacts existed between these cities and those of Mesopotamia of which the evidence is the occurrence of the seals, as well as similar carnelian beads, knobbed pottery, etc., at both places. Clay was the earliest medium in which man began to mould and we have discovered a large number of terracotta figurines from these Indus Valley sites.

Chaitya Hall, Bhaja, Maharashtra

Among the few stone figurines, a male torso of polished red lime stone from Harappa, chiselled in the round, is remarkable for its naturalistic pose and sophisticated modelling, highlighting its physical beauty. This lovely figure makes one wonder how at that remote age, it was possible for the sculptor to carve as beautifully as was done very much later in Greece in the 5th century B.C. The head and arms of this figure were carved separately and socketed into the drilled holes of the torso.

Priest, Clay, Harappa, Pakistan

Another noteworthy example from this urban culture is the bust portrait of a bearded nobleman or high priest, from Mohenjodaro, weaving a shawl with trefoil pattern. It bears a close resemblance to a similar figure discovered in the Sumerian sites of Ur and Susa.

The figure of a male dancer belonging to the same period and discovered at Harappa is an important carving showing how music and dance had a great place in life almost 5000 years ago. It amply proves the dexterity with which the sculptor 5000 years ago, could catch beautiful movements of dance poses and express them in stone by the graceful twist of the body from the waist upward. Unfortunately, it is in a damaged condition, but it still reflects the great mastery with all its vitality and grace.

The bronze dancing girl of the same period discovered at Mohenjodaro is perhaps the greatest surviving achievement of the metal work of the Harappan age. This world-famous figure shows a female dancing figure standing as if relaxing after a dance number, with her right hand on her hip and the left dangling free. She wears a large number of bangles, probably made of bone or ivory on her left arm together with a couple of pairs on her right arm.

The statuette is a great master piece of the art of the metal craftsman of the period who knew the art of bronze casting in the cire perdue or lost-wax process.

This terracotta figure representing the large sized mother goddess is one of the best preserved and comes from Mohenjodaro. The significance of the broad pan-like appendage on either side of the coiffure of the goddess is not easily understood. Since she is the bestower of fertility and prosperity, she was worshipped for this very purpose. India is traditionally a country where more than 80 per cent of its inhabitants are agriculturists who naturally worship gods and goddesses of fertility and prosperity. The pinched nose and ornamentation flatly laid on the body and pressed on to the figure and the general folk effect in art are most interesting. The sculptor at Mohenjodaro was adept in his art and could fashion both realistically as well as stylistically.

Dancing girl, Bronze, Mohen-jo-daro, Pakistan

Bull, bronze, Mohen-jo-daro, Pakistan

The terracotta figure representing a bull is a forceful representation, eloquently proclaiming the special study of the anatomy of the animal by the modeller who fashioned the figure. The animal is shown standing with his head turned to the right and there is a cord around the neck.

The pair of squirrels is interesting in a very natural and characteristic fashion seated on their haunches and nibbling at some fruit.

The toy animal, with a moveable head from Mohenjodaro, belonging to the same period i.e. 2500 B.C., is one of the most interesting objects found during the excavations which shows how the children were kept amused and happy with toys that they could manipulate by moving their heads with the help of a string.

A large number of seals have been discovered in the excavations. They are made of steatite. terracotta and copper and are of various shapes and sizes. Generally they are rectangular, some are circular and few are cylindrical. Almost invariably they bear on them the representation of a human or an animal figure and have on top an inscription in pictographic script which has not been deciphered so far.

Toy animal with movable head, Terracotta, Mohen-jo-daro Pakistan

Seal : Pasupati, Stone, Mohen-jo-daro, Pakistan

This seal shows a seated figure of a Yogi, probably Shiva Pashupati, surrounded by four animals - a rhino, a buffalo, an elephant and a tiger. There are two deer shown under the throne. Pashupati means the lord of animals. This seal may throw light on the religion of the Harappan age. Most of these seals have a knob at the back through which runs a hole and it is believed that they were used by different guilds or merchants and traders for stamping purposes. When not in use they could be worn round the neck or the arm like an amulet.

A fine example of an animal study shows a humped Brahmini bull of great strength and vigour. It is a great artistic achievement of that early date. The modelling of the fleshy part of the bull's body is very realistically depicted.

There are small seals of intricate workmanship and of great artistic merit, astonishing examples of the artistic skill of the sculptors. Such exquisite works of art could not have come about overnight and clearly suggest a long previous tradition.

Harappa and Mohenjodaro are now in West Pakistan. About a hundred sites of this culture, have been found in India, and a few of them excavated so far, have disclosed that the Indus culture was spread over an extensive area.

The Indus civilization came to an end in about C.1500 B.C. probably due to the Aryan invasion of India. Except for some antiquities of the copper hoard culture and ceramics, no trace of any plastic art is found during the next 1000 years. This may perhaps be due to perishable materials like wood which were used in fashioning art forms which could not withstand the rigors of time. The carvings of flat surface, as met with at Bharhut and Sanchi, are an echo of an earlier tradition in wood or ivory. But this intervening period of about 1000 years is important, because it was during this time that a synthesis took place between the fertility cults of the Dravidians, who were the original inhabitants of India, and the Aryan elements of rites and rituals. The Indian way of life and thought as embodied in the earliest scriptures, the Vedas and the Epic literature, were developed and the blending of the Aryan gods with the more ancient Buddhism and its contemporary religion Jainism, also made their appearance in India in the 6th Century B.C. These faiths have much in common with each other and represent the ascetic trend in Hindu philosophy. The teachings of these reformed faiths by Gautama Buddha and Mahavira, had a deep impact on the masses. It is the concept of these three religions, which later found expression in plastic art forms.

An these sculptures were originally parts of temples or other religious monuments to which they belonged both aesthetically and functionally.


Brown-headed Cowbirds are smallish blackbirds, with a shorter tail and thicker head than most other blackbirds. The bill has a distinctive shape: it’s much shorter and thicker-based than other blackbirds', almost finch-like at first glance. In flight, look for the shorter tail.

Relative Size

Slightly smaller than a Red-winged Blackbird

between sparrow and robin

Measurements
  • Homme
    • Length: 7.5-8.7 in (19-22 cm)
    • Weight: 1.5-1.8 oz (42-50 g)
    • Wingspan: 14.2 in (36 cm)
    • Length: 6.3-7.9 in (16-20 cm)
    • Weight: 1.3-1.6 oz (38-45 g)
    • Wingspan: 15.0-12.6 in (38-32 cm)

    Male Brown-headed Cowbirds have glossy black plumage and a rich brown head that often looks black in poor lighting or at distance. Female Brown-headed Cowbirds are plain brown birds, lightest on the head and underparts, with fine streaking on the belly and a dark eye.

    Brown-headed Cowbirds feed on the ground in mixed-species groups of blackbirds and starlings. Males gather on lawns to strut and display for mates. Females prowl woodlands and edges in search of nests. Brown-headed Cowbirds are noisy, making a multitude of clicks, whistles and chatter-like calls in addition to a flowing, gurgling song.

    You’ll find Brown-headed Cowbirds in many open habitats, such as fields, pastures, meadows, forest edges, and lawns. When not displaying or feeding on the ground, they often perch high on prominent tree branches.


    Voir la vidéo: Fête de Marsillargues 2021 - Course dEtalons Neufs - Le taureau de la manade Laurent (Mai 2022).